Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la...

Achat Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la peine exemplaire - Robert Badinter
Depuis la Révolution française, la peine capitale a été l'objet de prises de position politiques très fortes.
Lorsqu'en 1981, après de nombreux rebondissements, un projet de loi sur l'abolition de la peine de mort est enfin débattu devant l'Assemblée nationale, Robert Badinter, garde des Sceaux et orateur de talent, fait un discours qui marquera les annales de la Ve République. Le discours de Maurice Barrès, en 1908, vient rappeler combien le sujet fut polémique et anima les passions tant dans la population française qu'au sein des hémicycles.
En savoir plus

Caractéristiques du produit

Référence : 9782757815021

Partager par Email

Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la peine exemplaire

Robert Badinter

Ajout à ma liste d’envies

Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la peine exemplaire

Robert Badinter

Chapitre
Cet article est proposé par Chapitre.com, partenaire du Club
Cet article lève votre engagement d'achat au Club mais n'est pas échangeable avec vos Points Fidélité.
Vente                                 Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la peine exemplaire
                                 - Robert Badinter
Achat Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la peine exemplaire - Robert Badinter

Neuf 3,00

Vous n'êtes pas encore membre
du club

Pour découvrir notre offre spéciale de bienvenue au Club et découvrir tous les avantages qui vous sont réservés, veuillez contacter notre Service clientèle
Par mail :serviceclub@belgique-loisirs.com
Par téléphone : 068/278 492

Découvrez vos avantages >>

Demain vous voterez l'abolition de la peine de mort" ; "je crois qu'il y a lieu de recourir à la...