Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer"

Achat livre : Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer" - Jean Pruvost à prix réduits
Paradisus, c'est la traduction qu'en offre R. Estienne en 1539 avant d'évoquer le jardin à herbes et à violettes. En 1571, De La Porte insiste : qu'il soit récréatif, potager, médicinal ou rapporte-fruit, le jardin est heureux, propice à " une joie extrême " devant un oeillet bigarré, mais aussi " le grand secours aux pauvres ", ajoute en 1685, Rochefort, précisant qu'Alexandre le Grand fit Roi de Sydon son jardinier.
Citations et proverbes abondent : que signifie faire comme le chien du jardinier ? Que sont les jardins de la mer de glace ? Peuton jardiner les oiseaux sur des billots ? Quel rapport étymologique existe-t-il entre hortillon, jardin et garder ? Jardins de curé, d'ouvrier, de case, ou bien d'Adonis, de l'Académie, d'Épicure, des délices ou des supplices, ou encore français, anglais, japonais, et surtout potager ou d'agrément, ils sont selon la formule de Violette Leduc " à en pleurer d'amour ". " Un jardin à mes yeux est un vaste tableau ", s'exclame judicieusement Delille. Et qui est le Dieu des Jardins ? Priape ? Voir l'index. Sans oublier les illustrations. Stimulantes.
lire la suite

Partager par Email

Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer"

Jean Pruvost

Ajout à ma liste d’envies

Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer"

Jean Pruvost

Cet article est proposé par Chapitre.com, partenaire du Club
Ce livre papier lève votre engagement d'achat au Club mais n'est pas échangeable avec vos Points Club.
Vente                                 Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer"
                                 - Jean Pruvost
Achat Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer" - Jean Pruvost

Neuf

Prix : 9,90

Expédié sous : 9 j

Occasion

Prix : 5,45

Expédié sous : 9 j

Le jardin "qui repose l'oeil sans l'égarer"