Elle a survécu...

MAIS JUSQU'À QUAND ?

Extrait :

" Le surnom s’est répandu parce qu’il était assez désinvolte et morbide pour qu’Internet s’en empare. (…) La transformation n’a pris que quelques jours : Lisa Milner a cessé d’être la survivante d’un massacre pour devenir une Dernière Fille tout droit sortie d’un film d’horreur. Cela s’est reproduit quatre ans après avec Samantha Boyd, puis avec moi encore huit ans plus tard. Bien qu’il y ait eu d’autres homicides multiples durant ces années-là, aucun n’a retenu l’attention du pays comme les nôtres. Nous étions, quelles qu’en soient les raisons, les veinardes qui avaient survécu alors que tout le monde était mort. De jolies filles couvertes de sang. "

« Il faut s’asseoir avec ce livre, le lire. Tourner les pages, vite, vite, encore plus vite. La "Dernière Fille" est coriace, ce que tout survivant devrait être. Ce qui la menace est habile, sinistre, plus proche qu’on n’oserait l’imaginer. Vous allez avoir le souffle coupé. Vous lâcherez peut-être le livre et regarderez sûrement par-dessus votre épaule. Mais vous devrez continuer à lire. C’est le meilleur roman de l’année, La Dernière Fille a besoin de vous. »

Lisa Gardner

Avec HARLAN COBEN

Le suspense a trouvé son maître

Il y a 15 ans, Napoleon Dumas a perdu son frère jumeau Leo, retrouvé mort sur la voie ferrée avec sa petite amie Diana. Un double suicide auquel Nap n'a jamais cru, d'autant que peu après Maura , celle qu'il aimait, s'est mystérieusement volatilisée. Aujourd'hui devenu flic, il apprend que les empreintes de Maura ont été retrouvées sur la scène du meurtre de Rex, un ancien camarade de lycée. L'heure des vérités a sonné, mais Nap est-il prêt à les entendre ?
Impossible de résister au talent diabolique d'Harlan Coben !

Zoom

Tout le monde l’appelle Nap mais le vrai nom du nouveau héros d’Harlan Coben est bien Napoléon Dumas. On connaît l’affinité du romancier avec la France où ses livres sont plébiscités en librairie, mais aussi sur petit et grand écran dans leurs adaptations. En guise de clin d’œil, il a donc donné vie à Napoléon, fils d’un Français et d’une Américaine francophile, né à Marseille. Au-delà de son patronyme littéraire, ce personnage permet à l’auteur de glisser quelques remarques, admiratives ou amusées, sur les Français. À découvrir au fil de votre lecture !

TOUS NOS LIVRES EN AVANT-PREMIERE