Autre : Passionnée de lecture depuis ma plus tendre jeunesse, j’ai eu envie d’élargir les frontières du plaisir de lire vers des nouvelles contrées d’échange. Et puis, écrire quelques lignes sur des romans n’est pas pour me déplaire !

Catherine

Age : 52 ans

Petite présentation : J’aime les livres, tourner leurs pages, leur odeur, leur matière ; et surtout les lire encore et toujours !

Mon auteur préféré : Kate Morton

Mon personnage préféré : Jane Eyre

Mon genre préféré : Roman

Mon film préféré : Les quatre filles du Dr March

J’aime : La nature, arbres, plantes et fleurs, mon oxygène journalier pour bien vivre. Et ma grande passion, mes chiens que je surnomme « mes petits cœurs », une vie sans animaux : inconcevable

Mon endroit préféré pour lire : Lovée sur mon canapé, ambiance feutrée avec plaid à portée de mains. Et coussins pour soulager mon dos

Si je devais partir sur une île déserte et ne prendre qu’un seul livre, ce serait : Une anthologie de la littérature pour avoir à portée de souvenirs certains romans qui m’ont fait vibrer

Ma note: 5/5

Ce roman se déguste comme un savoureux cocktail, un mélange bien dosé de secrets, mensonges, rancœurs, et de soif de réussite dans l’Amérique de l’Ouest.

Comme un cordon-bleu en cuisine, Leila Meacham a su nous concocter une saga familiale des plus savoureuse, saupoudrée de secrets, de mensonges, d’ambitions et de trahisons. Un zeste de romance vient relever le plat, servi sur un plateau texan où l’Amérique du début du XXe siècle peaufine la décoration. Le charme des cow-boys, les grands espaces sauvages et ranches de rêves contentent nos papilles. A goûter de toute urgence.

Tous les ingrédients d’une bonne saga sont au rendez-vous. Une histoire de famille un peu particulière : l’abandon d’un enfant, une jeune mère rejette sur ses nouveau-nés ses erreurs de jeunesse ; Millicent truque les miroirs et arrange la réalité. Ces deux jumeaux séparés dès la naissance et qui ignorent tout de l’autre sont amenés à se croiser, s’apprécier et se découvrir. Nous connaissons le secret de leurs origines et pourtant le charme opère. Le destin a fait que l’enfant abandonné a connu une jeunesse plus dorée et aimante. Le contraste affectif est saisissant. D’emblée, nous nous attachons à ces deux jeunes adultes et à leurs débuts dans la vie.

Le secret sur leur naissance ouvre des portes vers un thème tout aussi important dans l’œuvre, la famille, ses valeurs et son unité face aux coups du sort. Nathan, personnage loyal, fort et tranquille incarne le grand frère tendre, confiant, toujours présent, un futur pilier de famille. Son attitude envers la fragile Rébecca et sa main tendue secourable avec Randolph confirme une âme franche et humaine. Sa jumelle, Samantha, de nature plus fougueuse cherchera des réponses à ses questions. La quête de ses origines, une reconstruction de son histoire passée et par à-coups, elle seule dévidera l’écheveau du secret de leur naissance et brisera les silences. Les figures paternelles apparaissent sous un jour émouvant et fort. Chacun à sa manière, Léon, Neal et Trevor incarnent les différentes facettes qui font un bon père.

L’écriture vive et très efficace nous jette dans cette fiction et les pages se tournent l’une après l’autre sans difficulté et avec plaisir. La romancière nous prend par la main dès les premières lignes et nous guide parmi des personnages tous différents et qui possèdent leur importance dans le déroulement de l’intrigue ; rien n’est laissé au hasard, tout a un sens et est révélateur.

Ce roman possède tous les codes nécessaires qui font de lui une excellente saga. L’amour, l’amitié, la jalousie, les remords, la haine, le mépris, l’ambition, la trahison se mélangent à merveille pour une lecture fluide et facile. Un bon scénario digne d’une série télévisée addictive. A glisser dans sa valise pour les congés.

Ma note: 5/5

Ce roman nous bouleverse et nous transporte dans un drame sentimental, une histoire d’amour qui traverse le temps, fixée à jamais dans deux âmes. La romance, par excellence, celle avec qui nous soupirons, nous versons une petite larme, nous sourions aussi ; pour faire court nous vivons aux côtés des personnages, ils finissent par faire partie de notre réalité.

Un beau et grand coup de cœur pour cette œuvre bouleversante, délicate et romanesque à souhait ! Cette douce romance raconte un amour sublime, un amour inébranlable ; fort envers et contre tout !

Au début du roman une femme seule presse des comprimés dans sa paume moite. Une fois de plus, elle désire plonger dans un sommeil profond et immortel. Son désarroi nous submerge, blessée atrocement dans ses chairs et brisée par la vie, elle fixe pour une dernière fois la photographie jaunie par le temps d’un jeune homme. Et là, le destin frappe à sa porte et la jette dans ses souvenirs, souvenirs heureux et douloureux. Julianne Wescott fait face à son passé.

Le personnage principal reste Julianne, seul son point de vue est donné, toute sa vie se déplie, tous ses sentiments se découvrent et pourtant Kyle est celui qui porte leurs sentiments, lui seul a une foi absolue en leur amour, jamais il ne doutera, aucun obstacle ne viendra remettre en question ses sentiments. Sa religion : son amour pour elle. Il aime Julianne, et ce, pour toujours. Qu’importe son aspect et ses choix douloureux d’où il a été exclu. Il aime, il pardonne. Ce couple est infiniment attachant et leurs dialogues sont tendres et parfois impertinents. Cette histoire d’amour possède quelque chose de mystique, d’absolu.

« Le parfum de nos souvenirs » reste dans l’ensemble une belle romance, sans mièvrerie où les personnages sont jetés dans les affres de l’Histoire, où les choix restent difficiles à prendre dans l’urgence de situations dramatiques. Un très beau récit sur les imprévus de la destinée, les choix pris et sur l’amour encore et toujours. Coup de chapeau à la romancière qui a vraiment su me tenir en haleine au point d’en oublier le temps et le reste du monde ! J’ai été prise en otage !!!

Ce premier roman laisse son empreinte après la dernière page tournée, difficile d’oublier une si belle histoire quitte à désirer quelques chapitres supplémentaires juste pour le plaisir de rester en compagnie de ces splendides personnages, curieux d’en connaître plus sur leur vie. Sous une plume fluide et accessible, elle a su merveilleusement reproduire la vie d’une femme sous deux psychologies différentes : la jeunesse, l’amour, ses promesses, ses sourires, et ensuite la tristesse, la survie et la grande solitude.

Je recommande ce roman à toutes celles qui veulent de l’amour encore et toujours, des sentiments intenses et exacerbés, de belles déclarations inoubliables, des situations extrêmes et des personnages ballotés par le destin.