Autre : Je suis ravie de faire partie de l'aventure Top Lecteurs !

Laëtitia.B

Petite présentation :  Laëtitia, 31 ans, maman d'une petite Alice, fan de contes de fées et des chats

Mon auteur préféré : Bernard Werber

Mon personnage préféré : Belle de La belle et la bête

Mon genre préféré : Fantastique

J’aime : Lire, le chocolat noir, ma famille

Mon endroit préféré pour lire : Sur mon canapé, bien au chaud sous un plaid

Si je devais partir sur une île déserte et ne prendre qu’un seul livre, ce serait : L'arbre des possibles de Bernard Werber

Les livres que j'ai lus au Club cette saison

Ma note: 5/5 

Lorsque des gens que la vie n’a pas épargnés se regroupent sur une île privée et sécurisé, on se demande d’où pourrait venir le mal. Pourtant il n’est jamais très loin et s’avèrera bien plus pervers que ce que vous pouviez imaginer.

Ce roman tinté d’une dose de polar se lit très facilement et nous transporte rapidement sur une ile parfaitement dans l’air du temps (écologie, respect de la nature…) mais où chaque habitant porte en lui un lourd passé. L’ombre de l’île est un roman avec une bonne dose de polar. Le rythme plutôt lent permet d’accompagner l’héroïne dans sa découverte de l’ile et de ses habitants tout en gardant une grande part de mystère, notamment sur son propre passé.

Le style est très agréable à lire et facilite l’entrée dans l’histoire. Les secrets se dévoilent au compte-gouttes jusqu’aux dernières pages qui recèlent l’histoire de Théa elle-même. Les flashbacks sur le passé des habitants apportent un petit plus car si l’on sait que chacun est là pour une bonne raison, on découvre petit à petit quel drame les a conduits ici.

L’ile de la Sauvegarde telle que décrite dans ce livre mérite que l’on s’y intéresse tant les idées prônées par ses habitants sont en parfaite adéquation avec les questions d’actualité (réchauffement climatique, impact de l’homme sur la planète, place des animaux…). Un livre dans l'air du temps.

Ma note: 4/5 

Le complexe d’Œdipe est bien connu mais que donnerait-il poussé à son paroxysme ? Une enquête exaltante au cœur de l’humain, des relations parents-enfants, des rancœurs, de la jalousie et de l’amour.

Si vous avez aimé « Ne la réveillez pas » et « Si je serais grande », vous allez adorer cette nouvelle enquête de l’équipe de Joy ! Une investigation qui vous amènera une fois de plus à découvrir comment certaines personnes deviennent des assassins à travers l’histoire de leur passé et éclaircira aussi quelques points laissés en suspens dans les deux premiers livres. Ce nouveau thriller m’a semblé un peu moins intense que les deux premiers mais toujours aussi prenant et angoissant. La construction typique de l’auteure qui permet de suivre le récit du point de vue de plusieurs personnages, et d’apporter des informations sur le passé de l’assassin, apporte un réel plus et est très appréciable.

Le réalisme et la partie psychologique est très aboutie et donne un aspect inquiétant à l’histoire tant le complexe d’Œdipe parle facilement à tout le monde ou presque. Le rythme varie beaucoup entre le calme des moments passés dans la vie privée de Joy, aux cotéx notamment de Donneli et de Raphaël, et celui plus effréné de l’enquête d’autant que le lecteur sait ce qu’il se passe du côté de l’assassin…

Impossible de s’ennuyer avec un livre d’Angelina Delcroix entre les mains, la preuve par trois fois déjà.